MAXIME CHABLOZ (18)

Je m'appelle Maxime Chabloz, j’ai 18 ans et je suis un kitesurfeur professionnel. J'ai grandi à Beckenried. J’ai suivi ma scolarité à l’école de sport de Hergiswil et fait du ski alpin jusqu’à ma dernière année (2016). Depuis que j’ai 10 ans, le kitesurf fait partie de ma vie! Pour pouvoir vivre pleinement ma passion, je me consacre à temps plein à mon sport. Aujourd’hui, j'ai déjà remporté quatre championnats du monde junior et je me suis qualifié pour la Coupe du monde de l'élite.

Cette année, je souhaite m'améliorer toujours davantage afin de trouver ma place au Pro Tour après mes succès dans la classe des juniors. Mon objectif principal est d'être sacré champion du monde un jour. Le chemin sera encore long et rude pour y parvenir, mais je suis persuadé de pouvoir y arriver. L’équipe ALDI sport signifie pour moi faire partie d’une équipe agréable, se développer avec elle et obtenir de bons résultats.

Tous les résultats de Maxime.

En plus du kitesurf, tu as également remporté le championnat de Freeride Junior cet hiver. Comment en es-tu arrivé là?
Je faisais du ski alpin à l’époque et le fait de pratiquer le kitesurf m’a fait perdre de plus en plus mes capacités dans ce sport ces dernières années. Pour garder malgré cela encore un lien avec le ski, j’ai décidé de prendre le risque de participer à quelques évènements du Freeride Junior Tour. Ces évènements se sont très bien déroulés et j’ai pu me qualifier au championnat mondial grâce à différentes places sur le podium. Lors de ce championnat mondial, j’ai réalisé la meilleure performance de toute ma vie et c’est ainsi que j’en suis arrivé au point où je peux endosser le titre de champion du monde junior autant sur l'eau que dans la neige.

Où vois-tu Maxime Chabloz dans dix ans?
C'est une question extrêmement difficile. Bien évidemment, j’espère de tout cœur pouvoir encore pratiquer le ski et le kitesurf de haut niveau dans dix ans. J’ai pour but dans tous les cas de pratiquer ces sports aussi longtemps que possible. De plus, je n’aurai que 28 ans dans dix ans.

As-tu un entraînement alternatif pour prévenir les blessures au dos?
J'ai un préparateur physique à Lausanne qui me compose chaque fois des blocs d’entraînement. Nous prévoyons ces blocs d’entraînement toujours entre deux voyages à l’étranger ou durant la phase où je n’ai pas de compétitions entre la saison d’hiver et la saison d’été. Bien entendu, le ski et le kite représentent eux-mêmes un bon entraînement physique. Et je suis en règle général plutôt du genre actif et sors pour entreprendre quelque chose.