Fraises, petits pois ou véroniques: chaque plante a besoin pour sa croissance d’une bonne terre qui lui apporte tous les nutriments nécessaires et un bon maintien. Suivant la plante, l’emplacement et la manière de plantation, il faut choisir le mélange adapté pour avoir la joie de voir son jardin pousser.

Le jardinage gagne en popularité, qu’on le fasse sur son balcon, sur sa terrasse, sur le rebord de fenêtre ou dans un vrai jardin. Mais souvent, les plantes ne veulent pas pousser comme on le souhaite car elles manquent nettement de l’essentiel, à savoir la terre.
Outre les facteurs tels que l’emplacement, l’arrosage et l’engrais, le sol joue aussi un rôle déterminant. Derrière ce qu’on appelle communément «terre» se cache une recette riche composée de divers ingrédients répondant spécialement aux besoins de chaque plante ou groupes de végétaux. Il faut alors prêter attention à une bonne teneur en nutriments, à une composition idéale des matières premières et à un taux de pH adéquat. C’est seulement ainsi que les plantes se sentent bien et prospèrent.

Une bonne terre ne se reconnaît malheureusement pas du premier coup d’oeil
Cela dépend des valeurs intrinsèques: la quantité nécessaire des principaux nutriments comme l’azote, le phosphate et le potassium varie d’une variété de plante à une autre. Les granulats spéciaux adaptent la terre aux besoins individuels des plantes. L’argile constitue par exemple un réservoir d’eau supplémentaire pour les plantes. Les fibres de bois assurent une bonne structure du substrat et empêchent un assèchement trop rapide de la terre ainsi que la formation d’une croûte crevassée à sa surface.
En tant que client, il faut être particulièrement attentif à l’origine régionale et plus particulièrement à la teneur en tourbe. Son exploitation conduit à la destruction des marais. De nombreuses plantes rares et un bon nombre de petits animaux voient ainsi leur espace vital disparaître. De plus, la tourbe absorbe de grandes quantités de dioxyde de carbone responsable du gaz à effet de serre, qui se répandent dans l’atmosphère une fois que la tourbe est exploitée. C’est pour ces raisons qu’il faut choisir sa terre et son substrat avec une teneur en tourbe aussi faible que possible pour son jardin.

Un soleil doux, un air frais, un travail intense de la terre et de temps à autre un stimulateur de croissance: les plantes ont besoin des bons nutriments pour bien pousser. Quelques règles toutes simples aident à utiliser un engrais ciblé pour le bien des plantes.
Le feuillage dense pousse en hauteur cherchant la douceur des rayons du soleil pendant que les racines vigoureuses s’enfoncent profondément dans la terre à la recherche d’eau et de nutriments: voilà à quoi ressemblent les conditions idéales pour une plante. C’est ainsi qu’elle absorbe peu à peu toujours plus de minéraux et d’oligo-éléments de la terre. Lorsque le sol vient lentement à en manquer, elle a besoin d’un petit coup de pouce qui peut prendre la forme d’engrais par exemple.

L’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) (ou NPK) sont les trois éléments vitaux qui jouent un rôle central dans la vie des plantes. L’azote stimule fortement la croissance de la plante, le phosphore aide à la floraison et à la fructification et le potassium intervient sur le bien-être général et la capacité de résistance de la plante. Les oligo-éléments ou les additifs spéciaux comme le soufre, l’oxyde de magnésium ou le guano viennent compléter les nutriments en fonction du type de plante.

Il est important dans tous les cas de se conformer aux instructions figurant sur l’emballage pour le dosage. Trop d’engrais peut certes stimuler la formation d’un feuillage dense et volumineux mais aussi limiter en parallèle la floraison et la fructification. Du fait d’une croissance accélérée, la plante peut aussi se casser plus facilement en cas de vent ou d’intempéries. C’est pourquoi il est recommandé d’ajouter de petites quantités d’engrais plus souvent plutôt que de gros dosages plus espacés. Ce dont les plantes ont précisément besoin dépend de la méthode de culture, de la qualité du sol et de son acidité (taux de pH).